décor marocain artisanat marocain
logo artisanat logo marocain      
   

Le travail du métal : De la ferronnerie aux bijoux...

 
         
Un savoir-faire ancestral

Un gisement économique

Un travail riche et varié

L'univers de l'huile d'argan


Cosmétiques naturels


 

C'est un métier qui regroupe plusieurs activités : la ferronnerie, la dinanderie, la confection de bijoux et d'armes telles que les Jenouis (poignards). Les artisans travaillent toutes sortes de métaux : argent, cuivre, bronze, or...

La ferronnerie
Principalement présent dans les régions de Marrakech, Fès et Safi, le travail du fer est remarquable par ses créations. Les forgerons des souks s'affairent à réaliser des objets en fer forgé : chandeliers, appliques, lanternes, cadres de miroir, grilles, paravents...

La dinanderie
C'est une des spécialités de la ville de Marrakech. Les artisans font fondre et couler le cuivre, puis le martèlent ou le cisèlent pour fabriquer des plateaux ronds “Soigni”, des bouilloires, des théières, des boîtes à thé et sucre, des chandeliers...

Les bijoux
Très appréciés par les touristes, les bijoux en argent marocains étaient à l'origine réalisés par des artisans juifs.
Désormais, les plus belles créations de bijoux traditionnels sont réalisées dans le Sud marocain. Ici encore, on distingue des spécificités régionales.

 

 

Ainsi, la Nielle qui consiste à incruster de l'émail noir sur des bijoux anciens est réalisée dans le sud de l'Anti-Atlas. Le filigrane quant à lui, est travaillé à Essaouira et à Tiznit.
Les deux familles de bijoux que l'on retrouve au Maroc sont les bijoux berbères et les bijoux citadins.
Les bijoux berbères sont fabriqués dans le sud et le Sous. C'est là que l'on retrouve les bijoux les plus somptueux et les plus nobles. Les femmes arborent souvent des parures d'argent ou de bronze aux motifs géométriques ou floraux. À la parure, s'ajoutent des frontaux, des bijoux de tête et de poitrine ou encore la fibule : un triangle souvent en argent, ciselé et orné de pierres colorées, servant à fixer les pendants du “Selham”. Les bracelets sont, quant à eux, larges et massifs, décorés de pointes pyramidales. Dans l'Anti-Atlas, la “Nbala”, un bracelet à charnière, présente des motifs colorés. Actuellement, à Tiznit, Tafraoute et Inezgane, des bijoutiers vendent dans les souks des pièces uniques et anciennes.
En ce qui concerne les bijoux citadins, ils ont fait leur apparition sur tout le territoire marocain. Ils sont généralement réalisés en or et ornés de pierres précieuses : émeraude, diamant… Ils sont portés uniquement pour les grandes occasions.

Découvrez un autre visage du Maroc en partageant les coutumes et le savoir-faire des marocains.
Initiez-vous à l'artisanat local : www.creative-tours.co.uk

 
         
contact argan argana